Le malade a-t-il conscience de sa maladie ?

C’est très variable d’une personne à l’autre. Vous avez des personnes qui, à un stade très sévère de la maladie, vont très bien se rappeler qu’ils ont une maladie d’Alzheimer. Ils vont parfois dire « c’est ma tête, avec ma tête c’est normal », donc ils ont enregistré qu’ils ont une maladie, ils ne prononcent pas le mot mais ils ont intégré leur statut éventuellement de malade, mais de façon positive, de malade qu’on doit aider, qui doit avancer, donc ça ne joue pas du tout et puis vous avez des patients, en tout début de maladie, qui dénient complètement, qui n’entendent pas le diagnostic et qui disent « je ne suis pas malade ». Là, ça ne sert à rien de les torturer, on n’insiste pas, on a déposé et on va essayer de faire avec ce dénie, ça va être complexe mais on va essayer.

La zone utile

Visionnez ici le contenu correspondant à la séance sélectionnée. Passez à la séance suivante en cliquant sur les vignettes ci-dessous.

Cliquez sur les vignettes ci-dessous pour sélectionner un nouveau contenu :

Brochures associées :

Cette brochure contient des informations complémentaires sur ce thème Trouver une association départementale pour obtenir cette brochure

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit.

Votre compte a bien été enregistré, nous vous avons envoyé un email de confirmation

Retour à la page d'accueil

Votre message a bien été envoyé

Retour à la page d'accueil

Récupération de mot de passe

Connexion au compte

Veuillez vous connecter pour accéder aux 3 premiers modules du guide.

J'ai un compte

Connectez-vous

Je n'ai pas de compte

Inscrivez-vous gratuitement